L’opération Résidence S.Veil pour ESPACIL (Paris 14) décryptée par l’architecte Vincent Parreira. ! 

25/07/2018

A PARIS dans le 14ème arrondissement, la résidence CIL érigée par ESPACIL HABITAT accueillent ses premiers occupants étudiants et chercheurs depuis juin dernier. La fin de 16 mois d’un travail très technique pour un rendu des plus esthétiques : une référence unique pour les équipes d’ISORE BATIMENT !
Retour sur cette opération emblématique avec l’architecte Vincent PARREIRA et notre conducteur de travaux Frederick DORDAIN !


aavp

Monsieur PARREIRA, vous êtes l’architecte de l’opération PARIS-CIL. parlez-nous un peu de ce projet ? Quelle a été votre source d'inspiration pour répondre aux souhaits du maître d’ouvrage ESPACIL ?

"L’opération de la résidence étudiante et chercheur se situe déjà dans la Cité Internationale Universitaire de Paris (CIUP), un des lieux exceptionnels de notre capitale. L’inspiration vient de ce contexte comme une source d’inspiration. Alors notre bâtiment n’est pas porté par à un pays étranger comme la plupart des projets de la CIUP. Ici le logement social qui est initié par Espacil, structure l’engagement politique de la ville. La CIUP et le logement deviennent ici le moteur de l’inspiration du projet. S’ensuit l’emplacement du projet en limite de la ville de Gentilly, dans une parcelle triangulaire bordant la promenade des Aqueducs qui offre une respiration nécessaire face aux bâtiments de tailles et registres architecturaux décousus. "

L’esthétisme du bâtiment repose notamment sur ses façades en bardage bois et bardage cassettes qu’est ce qui a motivé ce choix ?

"Le bâtiment s’installe dans le site en motivant une construction à la densité forte côté Avenue Paul Vaillant Couturier, pour permettre un travail plus libre dans son retour perpendiculaire sur la promenade de l’Aqueducs, en installant des bâtiments bas posés sur pilotis, offrant une ouverture généreuse à l’angle vers le jardin. De ce postulat, un dispositif de lecture du bâtiment par stratification s’est mis en place. Une strate en rez-de-chaussée en verre et aluminium, un accord relationnel avec l’espace public de matériaux pérennes.

Puis s’ensuive les 3 niveaux en bois, dans un rapport direct à l’échelle du piéton, une matérialité douce et noble, un travail fin d’assemblage, de découpage de planche de bois telle une marqueterie. Les autres niveaux qui chapeautent l’opération, ont un rapport à la hauteur, au lointain et s’habillent de cassettes d’aluminium perforées au motifs décoratifs floral très défini, un rapport au ciel, une teinte blanche dans un ciel bleu blanc. Ce rapport à l’ornementation est référent et s’inscrit dans le contexte précisé plus haut. Une Qualité des matériaux de façades importantes pour le lieu, le programme, un bâtiment de logements avec un soin équivalent à un musée."

Parlez-nous un peu des particularités techniques de ce projet notamment concernant la mise en œuvre des façades ?

"La particularité technique de notre savant assemblage met déjà à l’honneur l’entreprise pour relever ce défi, puis ses ouvriers, ces artisans de la poésie, ces poètes d’un savoir-faire qui a trop tendance à disparaître et qu’il faut valoriser et mettre en avant.

L’architecture existe par la main de ces femmes et de ces hommes qui portent le dessin à la matérialité.

Notre projet a révélé plusieurs défis, de dessiner pièce par pièce le moindre détail de ce projet, d’anticiper tout mouvement de matériaux, d’assemblage, de calepin. De montage in situ dans des situations complexes. Un travail d’anticipation entre le gros œuvre et l’enveloppe de finition. Un travail que je reconnais titanesque."

Quelles étaient vos attentes envers ISORE BATIMENT sur cette opération lors des travaux de façades ? Qu’avez-vous pensé de notre collaboration en 3 mots ?

"Volonté, courage, intelligence

Nous restons des concepteurs d’espaces, notre engagement est majeur, mais sans l’entreprise dans la réalisation, dans l’art de bâtir, l’œuvre reste inachevée.

La relation entre l’architecte et l’entreprise doit être sous conditions d’un respect, d’une écoute et d’une compréhension des contraintes/enjeux de chacun.

Ce fut pour nous une remarquable expérience, un apprentissage, qui a abouti à un résultat extraordinaire."

 
cil

L’œil de Frédérick DORDAIN, conducteur de travaux.

Frédérick, en quoi cette opération est-elle une référence particulière pour ISORE BATIMENT ?

« Cette opération de construction fut très technique pour nos équipes chantiers qui travaillent dans plus de 70% des cas sur des chantiers de réhabilitations en site occupé. La préparation de chantier et l’avancement ont été suivis de manière très précise afin de respecter la conception architecturale imaginée par AAVP ARCHITECTURE. En collaboration avec l’entreprise générale ANGEVIN, avec qui nous avons répondu en groupement sur cette opération, nous avons dès la phase de préparation de chantier, mutualisé nos compétences afin de permettre une parfaite mise en œuvre du bardage par rapport au gros-œuvre et aux menuiseries. Nos BET BIM ont travaillé de concert pour réaliser les plans de calepinage nécessaires à la pose des ouvrages et à leurs alignements en largeur et en hauteur avec les menuiseries pour garantir l’esthétisme architectural pensé par Vincent PARREIRA.

91 volets pliants en aluminium perforé et 61 volets battants en bardage bois ont été fabriqués et posés sur cette opération par les équipes. ISORE BATIMENT a déjà réalisé ce type de prestation sur d’autres opérations antérieures, étiez-vous en terrain conquis ?

En effet, nous avions déjà réalisé ce genre de travaux sur plusieurs chantiers passés. La dernière en date étant la pose de volets pliants en bardage Alucobond à Montreuil en 2014. Pour autant, ici, nous devions au-delà de la simple pose intégrer les volets dans le bardage afin qu’ils paraissent invisibles en façades lorsqu’ils sont fermés.. Un véritable travail de conception…. 

La pose de lames bois fuseaux, une première pour ISORE BATIMENT ! 

Nos équipes ont l’habitude de poser régulièrement du bardage bois mais l’habillage en lames bois fuseaux a nécessité la pose d’une charpente métallique par notre équipe chantier. Les lames fuseaux ont été posées à l’aide fixations invisibles fixées derrière l’habillage directement sur la charpente.

Une opération très technique dont les équipes d'ISORE BATIMENT à laquelle les équipes d'ISORE BATIMENT sont fières d'avoir participé.

Découvrez en images l’avancement de l’opération et la réalisation des façades grâce au time lapse réalisé par ESPACIL HABITAT :